Accueil

 

1372106277_99652

 Le 31 mai 2015

Le but de notre association est de faciliter l'utilisation de la bicyclette et des autres moyens actifs de déplacement (trottinettes, skates, rollers, fauteuils roulants, etc.) dans la vie de tous les jours. Il s'agit bien ici d'une utilisation du vélo au quotidien qui ne néglige pas les autres moyens doux. L'association s'adresse à chaque citoyen mais s'adresse aussi aux personnes qui n'ont pas de véhicule motorisé ou qui préferent utiliser les moyens actifs de déplacements quand cela redevient possible!

Cela devrait aussi faciliter la communication entre les personnes, car il est nettement plus facile d’échanger avec les autres quand on circule sur un vélo que lorsqu’on est enfermé dans une "cage" avec un volant !

N'oublions pas, enfin, l'aspect essentiel que peut procurer la pratique régulière d'une activité physique sur la santé.

Tous ces éléments-là, concourent à l'amélioration du bien-être et à la création d'une ville beaucoup plus agréable où la convivialité peut s'exprimer.

Pour arriver à ces buts, l'association propose diverses activités :

Convivialité:

La première est l'organisation de ballades découvertes à thèmes (la 1ère promenade est prévue avec la découverte de l'hermitage  de Notre-Dame de Vacquières le 13 juin 2015).

Assurer la sécurité des déplacements:

L'autre est d'aider les décideurs (communes, communautés, département , etc.) à sécuriser les parcours. De nombreux moyens, pas forcément onéreux, existent qui permettent aux usagers « des moyens actifs » de mieux circuler tout en limitant fortement les dangers comme par exemple : les «zones de rencontre»(1).

Un lieu pour réparer et entretenir son véhicule:

L'association a comme projet important l'ouverture d'un atelier participatif et solidaire, de réparation, entretien et de remise en état des vélos et roues libres.
Elle est à la recherche d'un local et de généreux donateurs pour acquérir l'outillage nécessaire.  

S'occuper de l'environnement et de notre santé :

Sur un plan plus général, l'association est consciente des enjeux climatiques et de ceux inhérents à la dégradation de l'environnement. Le retour des déplacements à vélo et des autres moyens dit actifs est un moyen important de lutter pour la réparartion de la planète. La Hollande qui s'est organisée pour faire en sorte qu'un déplacement sur trois de moins de 8 km se fasse en bicyclette a permis une amélioration considérable de la qualité de l'air avec des effets immédiats  sur la santé, le bien être.

S'impliquer dans les politiques environnementales locales et nationales:

Notre action rentre dans le cadre de la  démarche de l'Agenda 21 dans laquelle s'est engagée notre commune pour la construction d'un avenir durable.

De ce fait, elle adhère pleinement aux objectifs du plan national d’aide aux mobilités actives (P.A.M.A.) décidé le 5 mars 2014. Ce plan se présente comme une alternative « au tout voiture » et donc permet une  réduction importante des rejets polluants (2). Il propose d'utiliser au maximum les déplacements doux en les prévoyants dans un plan de circulation privilégiant les transports en commun  (par exemple, le train et le vélo) (3).

Le Président Georges LIOTARD

                 

(1) Une zone de rencontre est une zone où tous les véhicules et les piétons peuvent circuler. Les piétons sont prioritaires et la vitesse est limitée à 20 km/h.(décret 2008-754 du 30 juillet 2008).

(2) Le trafic routier (voiture et camion) est responsable de 25% des émissions totales de CO2 (Ademe) tout secteur confondu (même hors transport) et consomme 79,2%  de l'énergie utilisée pour le transport (électrique comprise). Il est le pollueur principal, puisque il est responsable de 95% des émissions de gaz à effet de serre  (GES) du secteur transport. En comparaison, le transport par chemin de fer ne représente que 1,9% de la consommation totale d'énergie et n'est responsable que de 0,4% des émissions.

(3) Ce que les spécialistes appellent l’inter modalité.

Comments are closed